La prière par l'Esprit

Complet
Note : 50
( 1 vote )

LA PRIÈRE PAR L’ESPRIT

Samuel Bénétreau, Edifac / Excelsis, 2004

La prière par l'Esprit

Le professeur Samuel Bénétreau nous a déjà habitués à d’excellents ouvrages. Outre ses commentaires bibliques, il a écrit de (relativement) petits livres qui se situent tous à la jonction de l’exégèse biblique et de la pratique nourrissante, une sorte d’heureuse synthèse entre le pasteur et le professeur qui sont en lui. Après « Les prières de Jésus, L’unique et l’imitable » et « Bonheur des hommes, bonheur de Dieu, Spécificité et paradoxe de la joie chrétienne », il nous offre aujourd’hui un remarquable travail sur « La prière par l’Esprit ». 

Il s’agit bien de théologie. On est émerveillé devant l’ampleur de l’information qui se déploie dans ce petit livre, comme d’ailleurs dans les autres. Philosophes et penseurs peuvent être convoqués à l’occasion, mais surtout ce sont les théologiens et exégètes de sensibilités différentes, des catholiques aux pentecôtistes qui sont mis en relation et en dialogue entre eux et surtout avec le texte.

Il faut dire que le sujet est d’importance : la place et le rôle de l’Esprit dans notre prière, principalement à partir de Romains 8.26-27. On imagine facilement que des interprétations diverses s’affrontent dans les milieux évangéliques. Notre texte et ses « soupirs inexprimables » fait-il par exemple allusion au parler en langues ? Les arguments des deux « camps » sont présentés et pour qui a eu le privilège d’avoir Monsieur Bénétreau comme professeur, on retrouve à la fois sa prudence, son sens de la nuance et sa finesse. Tout le monde ne sera sans doute pas d’accord avec les conclusions vers lesquelles l’auteur s’achemine et il a suffisamment examiné les positions qui lui sont contraires qu’il ne saurait s’en étonner. Mais la lecture de ce livre sera bénéfique à chacun et de plusieurs manières. 

Nous avons là un modèle de travail biblique sur un sujet précis et hautement spirituel : la prière. Trop souvent, dans nos milieux, les ouvrages qui traitent de ces sujets le font sans se fonder sur l’exégèse. Les habitudes de nos Églises - dans un sens ou dans l’autre - suffisent souvent à fonder des prises de position qui sont surtout destinées à défendre des pratiques acquises une fois pour toutes et que personne ne songerait à remettre en question. Dans ce livre, une question précise est examinée à la lumière de l’Écriture et de ses différentes interprétations. Puis l’auteur apporte ensuite ses propres conclusions solidement étayées, mais qu’il ne propose pas comme la seule interprétation possible. C’est de cette démarche, qui s’inscrit très bien dans l’ensemble de ce Cahier, que nous pouvons tous - dans la mesure de nos moyens, bien sûr - nous inspirer.

Mais il y a un autre bénéfice que l’on tirera de la lecture de ce livre et celui-là est proprement spirituel. En creusant ainsi le texte biblique, il fonde notre prière dans l’action et l’être même de Dieu et nous donne envie de prier. Cet ouvrage, qui reste facile à lire, est la preuve que théologie et vie spirituelle ne sont pas séparées, ne doivent pas l’être sous peine de nous éloigner de la source de toute pensée qui se veut chrétienne.

On ne peut que se réjouir de la fécondité de la retraite de ce « pasteur et docteur » et attendre avec impatience ses prochaines productions. 

Vous aimerez aussi

Le Grand dictionnaire de la Bible Excelsis, 2005, 76,00 €. La parution d’un...
Christopher Wright, Excelsis, 2012, 696 p., relié, 36 €. Fil conducteur du...
Christophe Paya et Nicolas Farelly, sous dir. Repères apologétiques, Charols,...
Antoine NOUIS : L’aujourd’hui de la Création, lecture actualisée du récit...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...