Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis

Complet
Note : 50
( 3 votes )

En quelques mots, Jésus a dit sur la croix plus et mieux qu’un long discours.

Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis

L’Évangile(1) rapporte que le Christ a été crucifié en compagnie de deux malfaiteurs. Alors que l’un d’eux blasphème, l’autre le reprend et défend Jésus. Il se tourne vers lui au-delà des apparences. Ce n’est pas l’action d’un homme désespéré mais celle d’un être lucide qui reconnaît sa culpabilité, la justice de Dieu et l’innocence de Jésus. Il a conscience de mériter ce châtiment cruel.

La justice humaine le met à mort mais lui, il s’adresse au Fils de Dieu. Il ne le supplie pas, ne l’implore pas, mais dit simplement avec sincérité et humilité: «Jésus, souviens–toi de moi, quand tu viendras comme roi». La réponse du Sauveur jaillit, claire, certaine, au-delà de l’attente: «Aujourd’hui, tu seras avec moi…»

«Comment! diront certains, ce brigand, sauvé? Il n’était pas religieux et il n’a rien fait pour le mériter!» Effectivement, c’est ce que l’Évangile nous apprend: nos efforts ne servent à rien. La grâce de Dieu comble notre insuffisance, notre impuissance. C’est un don pour tous, qui doit être accepté avec reconnaissance.

Accepter la grâce

Un pasteur rendait visite à une femme en prison. Cette dernière l’a insulté quand il a parlé du jugement de Dieu et de l’enfer. Le pasteur, lui, pleurait sur le sort de cette femme: «Et pourtant, la miséricorde s’étend aussi jusqu’à vous, qui riez de celui qui désire vous faire du bien. Christ peut vous pardonner et j’espère qu’il vous accordera la grâce d’être avec lui dans le paradis.» La femme, émue, lui répond: «On m’a toujours dit que je serais damnée… Comme il n’y avait pas d’espoir, je me suis précipitée d’un péché dans l’autre. Mais s’il existe un espoir de grâce pour moi, si je peux obtenir le pardon, je le veux». Elle a cru au Christ et a été sauvée. Comme le brigand.

En rencontrant la pauvreté de l’homme, la grâce de Dieu manifeste sa grandeur et son amour envers sa créature. Aujourd’hui comme hier.

1. Lire Luc 23.32-43. Si vous n’avez pas l’Évangile, demandez-le nous.

Vous aimerez aussi

C’est dans la tempête que l’ancre d’un bateau se révèle indispensable....
Deux disciples de jésus se souviennent. Dis donc, Jacques, tu te rappelles...
Pour beaucoup, les anges relèvent d’un univers complètement légendaire....
Ce que nous admirons chez certains n’est pas toujours ce qui compte le plus...

Commentaires

André Teissier du Cros
26 avril 2012, à 16:03
Luc 23/32-43 est un texte universel qui transcende toutes les religions et toutes les philosophies y compris l'Atheisme lui-meme. Le brigand qui parle n'est pas chretien, c'est un mecreant et un criminel, mais il voit juste, tout en vivant une mort atroce: Compassion (c'est pas gentil de parler ainsi), vérité (nous, nous meritons d'etre ici), justice (lui est innocent) et de nouveau compassion (Seigneur, pense a moi dans ton paradis.) Et le Christ lui repond: "T'as TOUT compris. Verite, justice, compassion, c'est tout mon message, le reste c'est epices, litterature et remplissage. T'as gagné le gros lot, tu seras avec moi, etc." Et Abraham, Mahomet, Bouddha, Confucius et Lao Tseu et tous les sages de l'humanité seraient d'accord aussi.
Note du commentaire :
13
- +
Georges
26 avril 2012, à 18:23
Je pense que vous avez raison de dire que la compassion, la justice, la vérité... sont des notions que les plus sages de l'humanité ont vues comme devant s'imposer à tous. Petite remarque toutefois : seul le Christ pouvait faire une telle promesse ("tu seras avec moi dans le paradis") car de tous les personnages que vous avez cités, il est le seul à avoir vaincu la mort. Vivant, il l'est encore aujourd'hui et peut accueillir tous les hommes qui viennent à lui, qu'ils soient bons ou méchants, du moment qu'ils font appel à lui comme ce "brigand" l'a fait.
Note du commentaire :
1
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...