L’humour ? C’est très sérieux

Complet
Note : 40
( 1 vote )

 Interview réalisée par Tsing Ieong.

Alain Auderset est présent dans chaque numéro grâce à ses dessins. En ce début d’année, nous l’avons interrogé sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur.

L’humour ? C’est très sérieux

Dieu est-il drôle ?

Dieu a vraiment le sens de l’humour puisqu’il m’a fait! (rires)

Je pense que l’image qu’on a de Dieu est souvent celle de quelqu’un de sévère, non pas que l’on voie ça dans la Bible, mais plutôt à cause de notre passé religieux où l’on a insisté sur une sorte de sévérité.

Dieu, on ne se moque pas de lui, mais il a de l’humour, c’est lui qui l’a inventé ça !

Et peut-on rire avec Dieu ?

Ça m’arrive de temps en temps. Par exemple, je suis en train de prier et, tout à coup, je réalise que j’ai dit une bêtise, ou bien ça me rappelle quelque chose que Dieu et moi, nous étions dit. Alors je ris avec Dieu.

Par contre, je trouve qu’il faut faire preuve de sérieux dans notre engagement, ce qui n’empêche pas d’avoir de l’humour !

Y a-t-il de l’humour dans la Bible ?

Oui. Moi, je vois les paroles de Jésus d’une autre manière qu’avec le prisme religieux qu'on leur applique habituellement. On est tellement pris par une interprétation! La Bible a été lue pendant des années par des gens qui n’avaient pas le sens de l’humour, alors qu’en réalité, on peut y trouver des situations comiques.

Certaines paraboles sont interprétées par exemple comme des sentences religieuses. Je suis sûr qu’à l’époque, ça faisait marrer tout le monde ! Et puis, qu’est-ce qu’une situation humoristique après tout ? Qu’est-ce qui nous fait rire? C’est souvent lorsque l’on s’attend à ce que les choses prennent un chemin habituel mais qu'il se passe tout à fait autre chose.

Peut-on rire de tout ?

Non, je pense qu’on ne peut pas rire de tout. Le but pour moi, ce n’est pas de me moquer de Dieu, que ce soit par des mots ou par des attitudes. Je pense que même si j’avais le droit de rire de tout, ça ne m’intéresserait pas parce que mon but est d’abord de plaire à Dieu. Je ne veux pas sacrifier les choses sacrées pour bien faire rire mes copains.

Je pense que tout est une question d’équilibre et de cœur. Par exemple, ce qui est étonnant lorsque l’on fait un spectacle ou une bande dessinée, c’est que ce qui peut paraître de l’improvisation est, en fait, très étudié. Cela demande parfois un affinage de plusieurs mois pour donner l’impression d’avoir sorti ça de notre poche, mais il y a aussi toute une attitude de cœur qui est travaillée.

L’humour, c’est quelque chose de très exigeant, parce qu’il est difficile d’appliquer une recette pour faire rire. C'est quelque chose qui permet d’entrer très vite en relation avec les autres, mais c’est un long travail de recherche. Il s’agit de dire des choses très sérieuses, très profondes, mais humoristiquement et sans blesser les gens.

Mais le but premier pour moi n’est pas de faire rire. À quoi bon faire rire si quelqu’un est blessé ? Mon premier objectif dans la vie, c’est le Seigneur : le servir, être son ami, que les gens puissent le connaître. Je suis donc serviteur de Dieu : j’utilise l’humour, mais je ne suis pas à son service.

Mais les questions de la foi, du salut et de la mort ne sont-elles pas des choses sérieuses ?

Ces sujets sont sérieux et importants. Or, l’humour est une puissance étonnante pour faire passer certains messages, d’autant plus que les gens s’en souviennent !

Dans le passé, j’ai été metteur en scène de marionnettes. C’était impressionnant de pouvoir dire de manière directe des vérités que jamais on n’aurait pu dire autrement. Dans les églises, nos spectacles démarraient ainsi: «Oh dites donc, y a quelqu’un qui est mort ou quoi? Vous avez tous une tête d’enterrement !... Ah mais non, c’est vrai: nous sommes dans une église...» Ce genre de choses peut être dit d’une manière où tout le monde rit, mais la vérité a quand même été évoquée et les gens se remettent en question!

Autre exemple: il est possible de faire passer une réflexion moraliste sur Internet que les gens liront peut-être, mais ça s’arrêtera là. Par contre, si cette vérité est énoncée de manière drôle, les gens vont la faire circuler en masse ! C’est pourquoi, je dis que l’humour est une puissance véritable, une force qui permet d’avoir très vite un impact. Ce n’est pas juste un passe-temps de clowns. C’est tout un travail, mais aussi une culture à avoir pour être sensible à l’humour que les gens possèdent ou pas.

En conclusion: Dieu et l'humour, est-ce bien sérieux ?

Justement, je trouve que l’humour c’est un truc trop sérieux et trop important pour le faire n’importe comment! (Alain marque un temps de réflexion…) En fait, l’humour, c’est quelque chose de trop sérieux pour le laisser à des rigolos ! (rires)

---------------------------------De plus amples informations sur www.auderset.com !

Vous aimerez aussi

Auquel donnez-vous raison ? Lu sur Internet — Bébé 1 : Et toi, tu crois à...
Caroline dépose sa fille à l’école sous la pluie, un peu en avance, en...
Un bébé qui vous marque pour la vie, ce n’est pas commun. Je vais mourir. Au...
Voir en l’autre son semblable, le considérer comme son égal, telle est...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...