Dieu a enlevé le poids qui m’écrasait

Complet
Note : 50
( 1 vote )

La souffrance et la mort questionnaient Élodie. La réponse est enfin venue.

Dieu a enlevé le poids qui m’écrasait

Je suis issue d’une famille athée et je n’ai reçu aucune éducation religieuse. Néanmoins, je me suis toujours interrogée sur Dieu et sur le sens de la vie. Après une enfance heureuse, j’ai découvert la souffrance à travers la maladie qui a emmené mon père lentement vers la mort. 

Face à la mort

Je me sentais impuissante. Je ne pouvais rien faire. La vie a continué mais j’étais comme absente : ma joie était toujours voilée et ma vie sans saveur. Ma préoccupation était de donner un sens à la mort et à la souffrance que j’avais vue et qui restait intolérable pour moi. Pendant six ans, la mort a été au cœur de ma quête : quel sens donner à la vie, à la souffrance ? J’ai cherché auprès d’artistes, de philosophes ou des rites funéraires des différentes époques et cultures... Mais, la mort, apprivoisée, ne m’apportait aucune réponse.

Je lisais parfois la Bible et c’est même le livre que j’avais choisi de lire à mon père, pourtant athée et complètement réfractaire à l’idée de Dieu. La Bible avait peut-être des réponses à toutes mes interrogations mais c’était pour moi avant tout un livre avec de belles idées.

Un début de réponse

Puis, en janvier 2005, je suis entrée un dimanche dans une église de Sartrouville en région parisienne. J’y ai été touchée par l’accueil et le lien indescriptible qui semblait unir les personnes présentes, pourtant très différentes. Les paroles du pasteur m’ont bouleversée ; j’ai réalisé que Dieu était peut-être plus qu’un concept.

Un jour, ma carapace s’est fissurée et je me suis mise en prière, seule dans mon atelier. Au début, j’ai plutôt mis Dieu au défi mais je me suis vite sentie apaisée car je sentais que mes prières étaient écoutées. C’était un lundi de Pâques et j’ai reçu ce jour-là, comme un cadeau, les réponses de Dieu.

Les répercussions sur ma vie ont été immédiates. Dieu a enlevé le poids qui m’écrasait pour y mettre sa paix.

Le parcours Alpha

Cette expérience de prière était le début d’un long chemin dans la connaissance de Dieu. J’ai commencé un parcours Alpha dans mon église. L’athée que j’avais été, avait soif d’apprendre. Les enseignements étaient riches et les responsables des groupes témoignaient de l’importance de ce que nous allions recevoir. 

Avancer progressivement dans la connaissance de Dieu correspondait à mon attente. D’une semaine à l’autre, les réflexions pouvaient mûrir et se nourrir. Des liens très forts se sont créés entre nous et je ne me suis jamais sentie jugée.

Le week-end sur le Saint-Esprit m’a permis de mettre en pratique les enseignements en cherchant plus profondément une relation personnelle avec Dieu.

J’ai rapidement été baptisée à la suite du parcours. Chaque année, je suis particulièrement heureuse de pouvoir me mettre au service du nouveau parcours Alpha qui commence et de pouvoir ainsi partager avec d’autres ce que j’ai reçu.

Vous aimerez aussi

Mes parents m’ont appris à connaître Dieu. Toute petite, j’aimais...
Croire en Dieu a-t-il une influence sur la manière de travailler ? CES...
Les grands rendez-vous avec la Vie ne sont pas toujours programmés. Pour...
Plusieurs étapes ont été nécessaires à Gilles pour passer de l’athéisme...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...