Une liturgie baptismale

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Cette liturgie de baptême a été mise en œuvre au culte de Pâques 2003 par le pasteur Richard Gelin, dans le cadre de l’Église Baptiste de Bordeaux.

Une liturgie baptismale

Introduction

Quoique libre de baptiser n’importe quand en cours d’année, la communauté invite particulièrement d’éventuels catéchumènes à recevoir le baptême lors du culte pascal. Cette année là, quatre personnes s’étaient engagées dans la voie du Seigneur.

Deux remarques sont nécessaires avant de proposer cette liturgie à votre attention.

Tout d’abord parmi les quatre catéchumènes, deux sont handicapées. Pour l’une d’elle, à l’élocution très difficile, son témoignage, préparé par échange de courriels, a été lu en son nom par une personne par elle désignée. L’autre initialement ne s’était pas manifestée pour la préparation au baptême alors que son attente était évidente pour nous. Son état de santé implique une assistance respiratoire permanente et des risques importants d’infection en cas d’immersion. Spontanément elle pensait que nous n’accepterions pas de pratiquer une autre forme de baptême. Informés, nous lui avons tout de suite dit que même si elle le demandait nous n’accepterions pas de l’immerger, mais que nous nous réjouirions de penser notre pratique différemment eu égard à son état de santé, l’humain étant dans notre foi plus important que le rituel.

D’autre part, cette liturgie suppose une conception exigeante de la nature du baptême. Si, en bons baptistes, nous rejetons toute “efficacité salvatrice mécaniste” du sacrement du baptême, nous refusons de le réduire à un simple signe humain, à une convention d’obéissance, désuète au regard du temps et trop légère face aux engagements auxquelles la Parole de Dieu appelle sans cesse notre foi.

Nous croyons que le baptême est un symbole engendrant un acte symbolique. Que par la présence et la bénédiction de Dieu il participe à ce qu’il fait apparaître(1); il ouvre notre vie à un niveau de sens qui autrement resterait fermé.

Le symbole est alors irremplaçable pour nous faire goûter à une réalité spirituelle qui le dépasse tout en l’englobant. Si nous répugnions à parler du baptême comme « sacrement », nous affirmons une dimension sacramentelle du baptême(2)à savoir que Dieu se manifeste par ce symbole vécu dans la foi.

Dans le texte du Comité mixte baptiste - catholique, le baptême est évoqué comme « Parole visible ». Cette conviction sur la nature d’un symbole nous oblige à accorder autant d’attention à ce qui est proclamé qu’à ce qui est vécu. Seules une théologie et une pratique exigeantes justifient nos intransigeances de baptistes dans le dialogue œcuménique.
 
CULTE BAPTISMAL

Ce culte baptismal vécu au cours d’une célébration pascale commence par un temps de prière communautaire au petit matin(3).
6h - 8h : Prière communautaire au lever du jour
8h 30 - 9h45 : Petit déjeuner de Pâques, avec croissants frais !
10h 30 : Culte

Ouverture

Christ est ressuscité !
Christ est vivant !
Chœur Jésus-Christ est Seigneur  (JEM 45 / ARC 14)
Une participante lit « Pâques »
(texte emprunté à J.R. Gnaegi, “Toi seul Seigneur”, éd. Labor & Fides, p 159/160).

Salutation

Seigneur, nous nous sommes rassemblés pour te célébrer ô Ressuscité
Toi le serviteur agenouillé, toi le crucifié, aujourd’hui tu es proclamé Fils de Dieu avec puissance selon l’Esprit de sainteté.
Tu es le Dieu vivant, en toi la mort a été vaincue.
Seigneur, dans ta victoire nos vies se renouvellent,
Sois loué d’avoir ouvert pour nous le chemin qui conduit au Père.
Sois loué d’avoir gardé dans ta paix, nos cœurs alourdis.
Nous, pèlerins attristés, ne comprenant rien,
Ta Parole et ton Esprit, ont ouvert nos yeux et notre cœur
Nous te voyons et nous te contemplons :
Louange et gloire à Toi, Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu.
Bénis-nous tous, parents et enfants, jeunes et vieux, familles, couples, célibataires, Bénis nous tous ;
Que ta vie de résurrection se manifeste en nous.
Cantique À l’Agneau sur son trône  (ARC 327).

Accueil de l’assemblée

Lecture des Écritures

Genèse 1.1-13 et 8.1-19 - Matthieu 3.13-17.
Ces trois textes, lus par des lecteurs différents, ont pour point commun la manifestation de la vie de Dieu lors d’une sortie de l’eau.
Cantique  Peuple de Dieu  (JEM 543).

Question adressée aux catéchumènes :
Désirez-vous être baptisés ?
Est-ce librement, comme une joie, que vous demandez le baptême ?

Ayant répondu positivement, les catéchumènes sont invités à quelques mots de témoignages pour partager ce qui les a conduits à cette demande.
Deux témoignent, les deux autres ayant déjà témoigné lors d’un culte précédent. Ces témoignages sont courts et, dans la préparation, nous insistons sur le fait que le but de ce témoignage n’est pas de parler de soi-même, mais de la manière dont Jésus-Christ nous a convaincus de son amour.

Après chaque témoignage nous reprenons le chœur :
Esprit de sainteté, viens combler nos cœurs  (DLPDS 291)

Prédication

sur l'épître aux Colossiens 2.6 à 7

Réponse à la Parole : Merci pour ta Parole (ARC 240)

Baptêmes

Les lieux le permettant, l’assistance n’étant pas là en spectateur mais en témoin est invitée à s’approcher du baptistère.

Question adressée à l’assemblée :
Frères et sœurs, c’est par la foi que nous sommes sauvés. C’est le don de Dieu. Par le baptême le Seigneur ajoute à son Église ceux qu’il a aujourd’hui appelés. Accueillerez-vous ces croyants comme des frères et des sœurs et pourront-ils compter sur vous pour les encourager dans leur vie nouvelle ?

Réponse spontanée de l’assemblée !

Pour le premier baptême qui sera par aspersion (cf. intro) pour bien marquer l’unité du baptême nous utilisons une assez grande vasque que nous remplissons en la plongeant dans le baptistère. Nous utiliserons ensuite un pot à eau du même type pour verser l’eau en réponse à la foi trinitaire. Dans les baptêmes “ordinaires” la confession de foi est faite par le catéchumène debout dans le baptistère.
Question : Crois-tu et as-tu confiance en Dieu, le Créateur des Cieux et de la terre et le Père Tout Puissant qui est amour et veut pour toi la vie et qui, pour te sauver, à envoyé son Fils Unique ?
Réponse : Je crois et en lui j’espère !
Question : Crois-tu et as-tu confiance en Jésus le Christ, Fils Unique de Dieu, Dieu véritable et Homme véritable ; qui a été crucifié sous Ponce Pilate et qui est ressuscité le 3ème jour, et c’est en lui que nous avons le pardon des péchés et la vie éternelle ?
Réponse : Je crois et en lui j’espère !
Question : Crois-tu et as-tu confiance en l’Esprit Saint ; Esprit du Père et du Fils, qui atteste en toi de leur amour pour toi ; qui te conduit, t’éclaire, t’offre ses dons pour le service et nous garde en communion ?
Réponse : Je crois et en lui j’espère !

Baptême : Alors, témoins de ta foi et témoins de la parole de Dieu nous te baptisons au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Amen !
Après chaque baptême, l’assemblée entonne un cantique choisi par le baptisé.

Pendant que les baptisés se changent, l’assemblée s’unit en un temps de louange et de prière :
Je loue ton nom Éternel (JEM 576)
Mon Seigneur et mon Dieu (JEM 457)

Prière de consécration des baptisés

À leur retour les baptisés se rassemblent près de la table de la Cène où ils reçoivent l’imposition des mains et la prière spontanée de plusieurs frères et sœurs, le pasteur termine par une prière de consécration inspirée de celles des moines de l’Église wisigothique d’Espagne :

« Seigneur notre Dieu Père juste et bon,
Sois béni d’avoir appelé … [prénom et nom] au nombre de ceux que tu t’es consacrés.
Nous te prions de lui manifester ta bénédiction fidèle.
Que ton Esprit le garde
sage et humble,
fidèle dans sa doctrine,
grand par l’obéissance.
Docile dans la foi,
Calme sous les reproches,
Tendre dans la compassion,
Prudent et zélé dans ses œuvres,
Fort dans la tentation,
Patient face à l’incompréhension,
Établi dans la paix,
Généreux dans le don de lui-même,
Assidu dans la prière,
Efficace en miséricorde,
Bon envers les humbles.

Seigneur, bénis ton témoin,
reçois avec bonté l’offrande de sa vie
et comble son ardent désir de contempler ta face,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu ».

Amen »

Célébration de la Cène

Pour bien marquer l’accueil dans l’Église, la Cène est donnée en premier aux nouveaux baptisés(4)avec ces mots :
… [prénom et nom], toi/vous que le Père nous donne aujourd’hui comme frère/sœur, nous t’accueillons aujourd’hui à la table fraternelle. Sois/soyez le bienvenu !

1 Pour une présentation théologique du « symbole » cf. Paul Tillich, Dieu au dessus de Dieu, Petite bibliothèque protestante, Les Bergers et les Mages, 1997, p.49ss.
2 Comme Micaël Quick, de Spurgeon College, ose parler du « sacrement de la prédication » cf. Les Cahiers n° 36.
3 Six heures, cette année là, mais pouvant varier selon le changement d’heure !
4 Pratiqué même dans le cas de personnes participant auparavant à la Cène. Ces paroles marquent qu’elles ne sont plus seulement « des invités », mais des membres à part entière de la communion locale.

Vous aimerez aussi

C’est une nouvelle rubrique qui vous est ici présentée dans les Cahiers : «...
Ce texte ainsi que le suivant ont introduit une session de l’école pastorale...
Il est parfois difficile, lorsqu'on n'en a pas l'habitude, d'animer un culte....
La prière, pourtant prisée dans les Églises évangéliques, y fait souvent...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...